Education
Education aux images PDF Envoyer


Les jeunes, comme chacun d’entre nous, voient et regardent des images animées à la télévision, sur leurs ordinateurs, plus rarement dans les salles. Il apparaît donc primordial de former leur regard le plus tôt possible afin de leur permettre de « lire » et de comprendre ces images. Ils sauront ainsi prendre du recul, développer un regard critique et affiner leurs goûts.

Il est donc essentiel de mettre en place un maillage d’opérations d’éducation à l’image allant de la primaire à la terminale dans un souci de cohérence et de continuité.

Le travail pédagogique autour du cinéma et de l'audiovisuel comporte des logiques différentes qui se complètent dans un même souci d’éducation artistique et culturelle :

  • Voir des films, que les jeunes ne verraient sans doute jamais par eux-même, en sortant des œuvres à fort battage commercial pour découvrir autre chose et aiguiser leur curiosité.
    Tous les films sont vus dans leur espace naturel : la salle. Elle est l’endroit où l’on rencontre une oeuvre dans ses conditions optimales (son, couleurs, format). Aller au cinéma est aussi un acte social : on apprend à respecter les autres spectateurs et… on ne peut arrêter le film… .

 

  • Le choix des films doit illustrer les différents genres, époques, sensibilités du patrimoine cinématographique et du cinéma contemporain : fictions, documentaires, muets, cinéma d’animation, court-métrages sont représentés.

 

  • Travailler un film pour découvrir et comprendre le cinéma. C’est-à-dire comprendre le « langage cinématographique », comprendre son histoire (donc ses influences), ses rapports aux autres arts, etc.

 

  • Travailler à partir d’un film pour comprendre le monde. Un film parle de la société dont il est issu, il est un regard sur le monde.

 

  • Rencontrer des professionnels du cinéma et l'audiovisuel permet de découvrir les multiples facettes de la construction d’un film, l’extrême complexité de son organisation mais aussi l’importance de chacun des corps de métiers qui y participe.

 

  • Créer soit même encadré de professionnels. C’est prendre la parole par l’intermédiaire d’un média emblématique pour les jeunes. Cela implique d'accepter de prendre ses responsabilités sur un tournage. D’où l’importance des ateliers (effort d’écriture pour le scénario, de rigueur, de réflexion, de travail en équipe : je mets la caméra où ? pourquoi ? pour montrer quoi ?). De plus la sanction est sans appel : si chacun ne joue pas son rôle, l’image souhaitée ne sera pas au rendez-vous. La pratique vidéo ou cinématographique devient alors facteur de socialisation et de valorisation de soi.


C’est pour atteindre ces objectifs que le Pôle Image de Haute-Normandie propose, avec ses partenaires financiers et institutionnels, dans le temps scolaire et hors temps scolaire ces différentes opérations pédagogiques autour du cinéma et de l’audiovisuel :


ÉCOLE ET CINÉMA (grandes maternelles et primaires en Seine-Maritime et Eure)

COLLÈGE AU CINÉMA (collèges en Seine-Maritime et dans l'Eure)

LYCÉENS AU CINÉMA (CFA, lycées agricoles, lycées généraux, lycées professionnels)

IMAGES EN LIGNE (collèges de Seine-Maritime et de l'Eure )

PASSEURS D'IMAGES (hors temps scolaire, MJC, centres de loisirs…)

KINEMA


CONTACTS
:

Benoît Carlus, Responsable de l'Éducation à l'Image et de la Formation
mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Catherine Bertin, Enseignant Service Educatif
mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Pôle Image Haute-Normandie
P.R.S.
115, Boulevard de l'Europe
76100 Rouen
tél : 02 35 89 12 51 - fax : 02 35 70 35 71.